Prendre RDV
en ligne

Blog

Un médicament contre l’ostéoporose pour la repousse des cheveux ?

Des chercheurs britanniques ont découvert qu’un médicament contre l’ostéoporose pouvait favoriser la repousse des cheveux.

Plus d’informations sur le médicament WAY-316606

Way-316606L’équipe du Dr Hawkshaw de l’Université de Manchester vient de publier dans la revue scientifique Plos Biology les résultats d’une étude qu’ils ont menée  afin de faire repousser des cheveux humains en laboratoire à l’aide d’un médicament connu pour traiter l’ostéoporose appelé WAY-316606.

Les chercheurs  se sont intéressés aux mécanismes moléculaires et biologiques qui pouvaient se produire au niveau de la papille dermique de cheveux humains cultivés en laboratoire et ont constaté qu’une petite molécule déjà connue pour inhiber la croissance des tissus appelée SFRP1 pouvait être impliquée en bloquant  la croissance des cheveux. Cette constatation a été réalisée d’abord à l’aide d’un médicament : la Cyclosporine A (CsA) utilisée depuis plus de 30 ans comme traitement antirejet chez les patients transplantés ainsi que pour traiter certaines maladies auto-immunes.  Le choix de la Cyclosporine A était orienté par le fait que les patients avaient souvent des effets indésirables tels que la repousse des poils sur le corps.

Les chercheurs ont montré  que la Cyclosporine A pouvait inhiber l’action de la SFRP1 et donc favoriser la croissance des cheveux. Mais les nombreux effets secondaires et la  toxicité de la Cyclosporine A ne permettant pas  son utilisation dans le traitement  de la calvitie, les chercheurs se sont intéressés à un autre médicament pouvant bloquer également l’action de la protéine SFRP1.  Ils se sont aperçu qu’un médicament contre l’ostéoporose appelé WAY-316606 pouvait bloquer l’action de la SFRP1  et favoriser la repousse des follicules pileux humains en laboratoire sans avoir la toxicité de la Cyclosporine A.

Il s’agit donc d’une découverte très intéressante qui devra nécessiter des investigations supplémentaires ainsi que des essais cliniques chez l’homme et qui demandera certainement plusieurs années  avant de voir apparaître un jour sur le marché un traitement efficace contre la calvitie.

Pour en savoir plus : (article en anglais) :

http://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371/journal.pbio.2003705

Poser votre question