Prendre RDV
en ligne

Questions sur les traitements antichute

Informations sur les traitements antichute de cheveux

Existe-t-il un médicament véritablement efficace contre la chute des cheveux ?

Le médicament efficace à 100% contre la chute des cheveux n’existe pas encore. Actuellement, il n’y a que deux médicaments qui ont montré une efficacité contre la chute des cheveux. Il s’agit du Minoxidil à 2% ou 5% en application locale sur le cuir chevelu ainsi que le Finastéride à 1 mg (ou Propecia) à prendre par voie orale.

Au bout de combien de temps peut-on savoir si un traitement au Minoxidil® est efficace ou non ?

Il faut attendre au moins six mois d’utilisation biquotidienne avant de constater une amélioration contre la chute des cheveux ou un épaississement de la chevelure.

Quels sont les effets indésirables du Minoxidil® ?

En début de traitement des petites rougeurs peuvent apparaître sur le cuir chevelu. Plus rarement des démangeaisons voire une allergie qui pourra nécessiter l’arrêt du traitement.

Au bout de combien de temps peut-on savoir si un traitement au Propecia® est efficace ou non ?

En règle générale il faut prendre ce médicament à la dose de 1 mg par jour pendant plus de 6 mois avant de constater une amélioration et parfois une repousse des cheveux le plus souvent sur la région postérieure.

Quels sont les effets indésirables du Finasteride (ou Propecia®) ?

Les effets indésirables sont assez rares (environ 4% des cas). Il peut s’agir d’une baisse de la libido qui heureusement est réversible à l’arrêt du traitement.

Peut-on remplacer le Propecia par du ChibroProscar qui est moins onéreux ?

Oui, car il s’agit de la même molécule : le Finasteride. Cependant le Chibro-proscar est dosé à 5 mg alors que le Propecia est dosé à 1 mg. Cela nécessite de recouper les comprimés de chibroproscar en 5 fragments de manière à ne prendre qu’un seul milligramme par jour.

Est-ce qu’un traitement au Minoxidil ou au Propecia peut être associé à une greffe de cheveux ?

Oui, il n’y a pas de contre-indication entre ces traitements. Les modes d’action sont différents. La greffe apporte de nouveaux cheveux alors que les médicaments permettent de maintenir les cheveux existants. On peut tout à fait réaliser une greffe de cheveux en continuant à prendre ces médicaments. Cependant, il est conseillé de continuer un traitement au Minoxidil  qu’à partir du 15ème jour suivant l’opération.

On trouve en vente libre sur le marché de très nombreux produits « antichute ». Sont-ils aussi efficaces qu’ils le prétendent ?

Non, si un produit était efficace à 100% le corps médical en serait le premier informé. Un produit antichute ne doit pas se cantonner uniquement à son absence de toxicité mais son efficacité doit pouvoir être prouvée en réalisant des essais cliniques poussés en double aveugle sur un nombre de cas significatif. Seuls le Minoxidil et le Finastéride sont aujourd’hui considérés comme efficaces en tant que traitement contre la calvitie et la chute de cheveux.

Est-ce que la mésothérapie est efficace ?

La mésothérapie qui consiste à injecter certains médicaments, mais également des vitamines et des minéraux, de manière superficielle dans le cuir chevelu a montré des résultats encourageants dans des cas de chute de cheveux passagère particulièrement chez la femme. Malheureusement elle ne permet pas de faire repousser des cheveux sur des zones totalement dégarnies (zones où les bulbes pileux ne sont plus actifs).

Le traitement PRP : est-ce que ça fonctionne ?

Les injections de Plasma Riche en Plaquettes (ou PRP) sont utilisées depuis longtemps et notamment dans le domaine du sport pour ses vertus cicatrisantes et régénératrices. Les facteurs de croissance présents dans le plasma auraient en effet la faculté de réparer le corps et de régénérer les tissus. Injectés dans le cuir chevelu, là où les bulbes sont encore actifs, le plasma riche en plaquettes agit comme un stimulateur des cellules souches tout en stimulant les follicules pileux et favoriser la repousse des cheveux.

Le PRP provient du sang du patient lui-même et il est obtenu après une prise de sang classique. Le sang est centrifugé immédiatement permettant d’en dégager le plasma riche en plaquettes, lequel est ensuite réinjecté au niveau du cuir chevelu, soit à l’aide d’une seringue, soit à l’aide d’un pistolet à mésothérapie. Un protocole d’attaque est souvent nécessaire à raison de 3 ou 4 séances espacées de 15 jours, suivi de quelques séances d’entretien en fonction des recommandations du médecin (tous les 6 mois à un an).

C’est un traitement entièrement naturel, sans risques, dont les résultats et les études ont montré une certaine efficacité.

Il peut être utilisé dans certaines indications au cours d’une greffe de cheveux pour aider à la cicatrisation de la zone donneuse, et parfois, pour conserver les greffons en attente de leur réimplantation.