Prendre RDV
en ligne

Blog

Votre barbe laisse à désirer ? Et pourquoi pas une greffe ?

Implant ou greffe de barbe

Barba e baffiVous avez tout essayé mais… rien à faire ! A côté de celle de tonton Jules ou de votre arrière-grand-père sur les photos de famille, votre barbe est aussi clairsemée qu’un paysage de steppe d’Asie centrale… et cela vous désole !

Rassurez-vous, à l’instar de la greffe de cheveux, on peut aussi greffer une barbe, et même une moustache : un spécialiste de la greffe de barbe à Paris saura vous prendre en charge, déterminer avec vous la zone à traiter, vous expliquer les techniques utilisées, le déroulement de l’opération et les suites postopératoires. A vous le look tant attendu qui va vous redonner confiance en vous !

La greffe de barbe, pourquoi on y pense…

A moins d’être installé sur une île déserte ou de vivre en ermite, coupé de l’univers audiovisuel, vous l’aurez noté : après avoir été conspuée pendant quelques années, la barbe est désormais à la mode. De nombreuses célébrités l’ont adoptée, dans tous les milieux. Signe de ralliement des « hipsters », véritable accessoire de mode synonyme de « coolitude », elle répond à une demande forte, dont les origines sont diverses.

Sur le plan médical, la greffe de barbe permet de masquer une éventuelle zone cicatricielle de la barbe ou de la moustache, de créer de la densité, combler des trous disgracieux, cacher des cicatrices ou des imperfections. Côté psychologique, elle répond à un mal-être qui s’exprime par un complexe : qu’il soit dû au fait d’être imberbe à l’âge de la maturité et d’être déstabilisé par le fait de paraître trop jeune, de ressentir un sentiment d’infériorité dans son cercle amical ou professionnel, de se sentir négligé car la barbe est clairsemée, d’être hors-circuit quant à la culture familiale… le résultat est le même, on n’est pas bien dans sa peau !

Avant de franchir le pas et quelque soit votre âge à partir de 24 ans, une consigne impérative : consulter un spécialiste de la greffe de cheveux et de la barbe à Paris, ou ailleurs sur le territoire.

Déroulement d’une greffe de barbe, de la consultation au suivi post-opératoire

Lors de votre premier rendez-vous avec votre chirurgien spécialiste de la greffe de barbe et moustache, celui-ci vous expliquera tout ce que vous aurez à savoir sur cette micro-greffe, à commencer par son avantage principal : redessiner l’implantation de votre barbe, opération qui permettra de maîtriser le sens de la repousse !

Tout d’abord, vous déterminerez ensemble la dimension de la surface à traiter au niveau des joues, du menton et des lèvres, puis ferez le point sur la texture, la densité, la couleur du poil, le schéma de l’implantation. Ensuite, le chirurgien vous expliquera la technique qui sera employée : soit, le prélèvement d’une bande de cuir chevelu à l’arrière du crâne selon la technique FUT, laquelle sera découpée en greffons de 1 à 2 follicules, ou bien  le prélèvement direct des follicules, un par un, par extraction FUE, puis leur réimplantation directe à l’injecteur de Choï. C’est votre examen clinique qui déterminera la technique la plus appropriée à votre cas.

La greffe de barbe s’effectuera sous anesthésie locale en une seule journée. Les unités folliculaires seront prélevées, puis les  greffons seront préparés et réimplantés, suivant le schéma pré-établi. Pour finir, un nettoyage, ainsi qu’un séchage léger seront réalisés.

Vous reverrez bien sûr votre chirurgien quelques jours après l’opération, puis plusieurs fois dans l’année si nécessaire, pour vérifier que la repousse s’effectue parfaitement.

Les suites opératoires de la greffe de barbe

Des rougeurs pourront apparaître dans les jours qui suivent la greffe de barbe. Rassurez-vous, elles disparaissent rapidement. De même, des petites croûtes se forment, qui tombent naturellement. Les greffons eux aussi, tombent naturellement, dans un délai de 15 jours à un mois après l’opération, puis la repousse démarre. Ces désagréments légers n’empêchent aucunement la reprise d’une activité professionnelle. Côté statistiques, on peut affirmer que la greffe de barbe génère d’excellents résultats puisque qu’on peut constater une repousse des implants jusqu’à 98%.

Bien sûr, des médicaments anti-douleurs pourront vous être prescrits à l’issue de l’opération pendant quelques jours, si nécessaire.

Bien choisir le professionnel qui va réaliser vos implants

Avec le développement du tourisme médical, de nouvelles destinations, la Turquie par exemple, se sont positionnées sur ce créneau et des agences spécialisées proposent des voyages « all inclusive » pour aller faire réaliser ses implants à moindre coût. Prudence ! De bonnes conditions opératoires ne sont pas toujours réunies, le professionnalisme peut laisser à désirer, et consulter dans l’année en cas de problème vous coûtera un nouveau voyage. De plus, vous n’aurez guère de recours si prélèvements et incisions ont été mal faits et donnent lieu à des cicatrices, ou si la repousse s’effectue dans le mauvais sens avec des poils incarnés et des boutons en prime…

En conclusion et pour ceux qui s’interrogent, nous ne saurions que vous recommander de faire appel à un vrai spécialiste de la greffe de barbe à Paris ou ailleurs en France, suivant votre lieu de vie.

Poser votre question